Les chaussures italiennes – Henning Mankell

Hello tout le monde ! Je poste moins en ce moment mais j’ai moins de temps et j’ai décidé de ne pas me mettre trop de pression avec le blog et de rédiger quand l’envie me prenait 😉 Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un roman et d’un auteur que je voulais découvrir depuis longtemps et c’est ma collègue (merci à elle !) qui m’a permis de le faire en me prêtant celui-ci : Les chaussures italiennes de Henning Mankell (traduit du suédois par Anna Gibson) aux éditions Points. Je le connaissais surtout pour ses polars, j’ai d’ailleurs La cinquième femme dans ma PAL depuis un bout de temps. Ici, Mankell nous livre un roman magnifique qui met en scène un anti-héros misanthrope redécouvrant les rapports humains grâce à une vieille connaissance qui débarque sur son île.

quatrieme_couverture

À soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer.

L'avis

Je ne vous le cache pas, il m’a fallu un petit temps pour entrer pleinement dans ce roman. Je ne l’ai peut-être pas commencé au moment le plus propice et au début, je ne lisais que d’une manière très hachée, quelques pages par jour, ce qui ne m’a pas aidée à m’immerger dans l’histoire.

Le récit commence en plus d’une façon particulière : on fait la connaissance de Fredrik, un chirurgien déchu reclus sur son île y vivant comme un ermite, qui prend son bain glacé quotidien dans la Baltique et qui abrite une fourmilière dans son salon. Son seul lien avec la terre ferme et le reste du monde est la visite d’un facteur hypocondriaque, Jansson, arrivant en hydrocoptère jusqu’à chez lui. L’intrigue s’installe ainsi calmement pendant que l’on découvre le quotidien de cet étrange personnage qui m’a semblé profondément antipathique dans un premier temps mais aussi délicieusement loufoque. La routine de Fredrik est brusquement bousculée lorsqu’une vieille connaissance, Harriet, débarque à l’improviste sur son île aux commandes de son déambulateur. À partir de là, les événements vont s’enchaîner et Fredrik va doucement sortir de sa solitude pour s’ouvrir aux autres et va devoir prendre des décisions importantes suite aux révélations d’Harriet.

Je ne vous en dis pas plus et je vous laisse vous sentir porter par cette belle histoire. Je suis passée du rire aux larmes constamment, un véritable ascenseur émotionnel. Plusieurs scènes sont remplies de drôlerie comme la rencontre avec le bottier italien tandis que d’autres sont déchirantes. Tout est juste dans l’écriture de Mankell et il sait explorer les sentiments humains de la plus belle des manières. La psychologie des personnages est particulièrement fouillée et même si la fin est un peu cousue de fil blanc, j’ai quand même été touchée grâce à l’écriture du Suédois et la traduction d’Anna Gibson. Bien que terriblement irritant au début, le personnage de Fredrik évolue beaucoup et j’ai fini par m’y attacher. Dans le froid scandinave, on suit avec avidité le cheminement de cet être rongé par le remord qui va tenter de recoller les morceaux sur le chemin de la rédemption. Dis comme cela, le livre peut paraître déprimant mais il se révèle en fait de plus en plus lumineux au fur et à mesure de la lecture malgré la noirceur qui l’imprègne.

Malgré un début difficile, je vous conseille donc ce roman bouleversant empreint d’humanité et à l’ambiance très réussie ! J’ai trouvé chaussure à mon pied en découvrant cet auteur, allez-vous, vous aussi, sauter dans le bain glacé et tenter l’aventure ?

tampon_bonne_pioche_elle

Les chaussures italiennes, Henning Mankell
Éditions Points, 384 pages
Date de parution : 10/02/2011

Publicités

6 commentaires sur “Les chaussures italiennes – Henning Mankell

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :