Trois fois la fin du monde – Sophie Divry

Ce roman fait partie de la rentrée aux éditions Noir sur blanc dans la collection Notablia. Je l’ai repéré grâce à Net Galley qui le proposait en lecture et vu que j’apprécie cette maison d’édition, j’ai sollicité ce titre et je ne le regrette pas. Une bonne pioche pour cette rentrée !

La quatrième de couverture

Après un braquage avec son frère qui se termine mal, Joseph Kamal est jeté en prison. Gardes et détenus rivalisent de brutalité, le jeune homme doit courber la tête et s’adapter. Il voudrait que ce cauchemar s’arrête. Une explosion nucléaire lui permet d’échapper à cet enfer. Joseph se cache dans la zone interdite. Poussé par un désir de solitude absolue, il s’installe dans une ferme désertée. Là, le temps s’arrête, il se construit une nouvelle vie avec un mouton et un chat, au cœur d’une nature qui le fascine.

L'avis

Dès le début, on est tout de suite dans le bain : un braquage, un mort et le narrateur se retrouve en prison. Il découvre ce nouvel environnement dans lequel il doit s’adapter rapidement pour ne pas se faire marcher dessus. Cette première partie est écrite à la première personne et j’étais véritablement plongée dans la tête du personnage. On vit ses doutes, ses peurs et ses espoirs. La langue est très orale et même parfois argotique, elle colle ainsi parfaitement au personnage et à l’atmosphère. Cela rend le tout très crédible. Je me suis immergée sans problème dans le roman et on se surprend à éprouver de l’affection pour le personnage malgré les faits qui lui sont reprochés.

Et puis survient la Catastrophe qui va complètement changer la face du roman ! Un accident nucléaire, dont on ne sait pas grand-chose, provoque la mise en quarantaine de la population survivante dans la Zone. C’est à ce moment-là qu’on apprend le prénom du personnage principal : Joseph. On bascule alors dans une narration à la troisième personne dans cette courte deuxième partie. Enfin, dans la troisième partie, amorcée suite à un événement que je ne vous spoilerai pas, Joseph voit en cette Catastrophe l’opportunité de reprendre sa vie en main et de profiter de sa liberté retrouvée inopinément. Il vit alors en autarcie hors de la Zone dans une ferme en domestiquant des animaux. Dans cette dernière partie intitulée « Le solitaire », l’auteure alterne entre le « je » et le « il » et le roman change complètement de dimension. De la prison, on passe à la campagne et de la violence au calme et à la solitude. Le style est toujours direct, les phrases sont courtes et la poésie de l’écriture nous emporte littéralement. La psychologie du personnage est finement décrite. Envoûtant !

Parmi les livres de cette rentrée, je vous recommande donc ce roman de Sophie Divry pour sa construction originale et son écriture. Il n’y a pratiquement qu’un personnage, le narrateur, qui porte le roman à bout de bras et auquel on s’attache facilement malgré son passé de braqueur. Les trois parties du roman sont très différentes et on suit l’évolution du personnage de l’enfermement à l’ivresse de la liberté et de la nature. Le tout est maîtrisé et d’une justesse incroyable !

tampon_recommander

Trois fois la fin du monde, Sophie Divry
Éditions Noir sur Blanc, 240 pages
Date de parution : 23/08/2018

12 commentaires sur “Trois fois la fin du monde – Sophie Divry

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :