L’appartement du dessous – Florence Herrlemann

Bonjour à toutes et à tous ! À l’occasion d’un petit week-end parisien, je vous livre ici mon avis sur un romRésultat de recherche d'images pour an lu début janvier dans le cadre du Prix Horizon du 2e roman de Marche-en-Famenne. L’appartement du dessous de Florence Herrlemann est le premier roman de la sélection du prix que j’ai lu et est publié aux éditions Albin Michel.

 

quatrieme_couverture

« Dans le petit immeuble parisien du Marais où elle vit depuis des lustres, Hectorine voit d’un jour à l’autre l’appartement du dessous investi par une nouvelle voisine, Sarah. Pour lui souhaiter la bienvenue, la vieille dame dépose une lettre sur le pas de sa porte. Cette missive sera suivie de beaucoup d’autres, retraçant une traversée du XXe siècle incroyable, entre le Cabourg de La Recherche, le Berlin du IIIe Reich et le Paris d’après-guerre.

Mais pourquoi toutes ces lettres ? « Un jour, vous saurez », promet la centenaire à Sarah qui se prend au jeu, intriguée par cette voisine invisible dont les confidences laissent percer l’aiguillon d’un douloureux secret… »

L'avis

Dans la sélection du Prix, ce roman me tentait beaucoup en lisant son résumé alors que j’avais raté sa sortie l’année dernière. J’ai donc décidé de commencer par celui-ci (on s’échange les romans entre les membres de son comité de lecture). C’est assez rare pour le souligner : il s’agit d’un roman épistolaire. J’aime bien ce format de roman et je trouve qu’il est de moins en moins utilisé aujourd’hui, cela faisait longtemps que je n’en avais pas lu.

Dans ce roman, on découvre avec délectation l’échange de lettres entre Hectorine, une vieille dame qui vit seule presque en recluse dans son appartement, et sa jeune voisine du dessous qui vient d’emménager, Sarah. D’emblée, Hectorine se livre dans ses première lettres qu’elle dépose chez Sarah en lui demandant également des détails sur sa vie. D’abord, la jeune femme ne répond pas avant de céder en écrivant de courtes lettres assez sèches priant la vieille dame d’arrêter son harcèlement. Puis, petit à petit, elle adhère à ce curieux mode de communication pour le XXIe siècle et s’épanche de plus en plus dans cette correspondance singulière. Le contact établi, Hectorine commence à raconter à Sarah toute sa vie, intimement liée aux événements qui ont secoué le XXe siècle, jusqu’à une terrible révélation qui va bouleverser cette dernière et entraîner de nombreux questionnements…

Le changement d’attitude de Sarah ainsi que sa brusque envie d’écrire davantage sont assez rapides, je trouve qu’elle se laisse apprivoiser trop vite au vu de sa réticence au début. Après, on se laisse complètement emporter par la correspondance entre les deux femmes tel un huis-clos entre deux étages d’un même immeuble. On se demande tout de même pourquoi Sarah ne cherche pas plus à approcher la vieille dame qui refuse obstinément toute rencontre.

Le ton des deux narratrices est très différent et marque bien la différence de style et de génération. Dans le roman, Hectorine écrit très bien, de manière fluide mais recherché en contant sa vie mouvementée alors que Sarah a un style beaucoup plus simple, elle explique d’ailleurs que ce n’est pas trop son truc, et ses lettres sont plus courtes. Elle se livrent toutes les deux petit à petit. En marge de l’histoire de sa vie, Hectorine présente tout l’immeuble à Sarah, lui demande de petites courses tandis que la jeune femme lui fait une proposition étonnante. Une relation intime se tisse entre les deux de manière naturelle si bien qu’on s’attache très facilement aux deux personnages.

Bref, c’est un roman épistolaire tendre et émouvant mais également douloureux parfois ! Le tout est très addictif, je l’ai ainsi dévoré en quelques heures d’autant que le style est agréable et fluide. J’avais même un goût de trop peu à la fin. Le roman aurait pu être plus dense même si la forme épistolaire ne s’y prête pas vraiment. Aussi, je n’ai pas été surprise par la fin mais ce n’est qu’un détail. Je vous conseille donc ce roman qu’on déguste par petites touches à travers des lettres captivantes et émouvantes. J’ai beaucoup apprécié cette première lecture dans le cadre du Prix du 2e roman de Marche-en-Famenne et je lirai avec plaisir le premier roman de cette autrice que je ne connaissais pas. Une très bonne pioche !

tampon_bonne_pioche_elle

L’appartement du dessous, Florence Herrlemann
Éditions Albin Michel, 256 pages.
Date de sortie : 27 février 2019

Un commentaire sur “L’appartement du dessous – Florence Herrlemann

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion

science-fiction

Christlbouquine

Un blog littéraire pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :