J’ai d’abord tué le chien – Philippe Laidebeur

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman surprenant découvert grâce aux éditions Denoël, J’ai d’abord tué le chien de Philippe Laidebeur. C’est un premier roman édité suite à la réception du prix Matmut 2019. Je pourrais le qualifier de roman noir et je l’ai trouvé plutôt réussi pour un premier roman malgré quelques erreurs de jeunesse… 😉

quatrieme_couverture

« Il est SDF, clodo, sans abri. Un échec sentimental, un désastre professionnel, et le voilà dans la rue. Il y vit depuis dix ans. Et touchera bientôt le fond de sa descente aux enfers. Vagabond solitaire, il gère son quotidien en évitant les pièges que lui tend la jungle urbaine.
C’est tout du moins ce qu’il croit. Une nuit, pour une banale histoire de planches volées, il égorge un vigile et son chien. Il le fait machinalement, sans la moindre émotion. Ce sera le premier meurtre d’une longue série. Tuer pour ne pas être tué, sa vie est aussi primitive que cela.
Un jour, il élimine un homme qui lui ressemble de façon étonnante et, tout naturellement, il prend sa place. Il usurpe l’identité d’un étrange et riche inconnu. »

L'avis

D’emblée, ce livre ne m’a pas attirée dans les sorties Denoël de ce mois-ci et c’est parce que je n’ai pas pu recevoir le dernier Sandrine Collette que je me suis rabattue sur celui-ci. Je vous l’accorde, la quatrième de couverture est tout de même accrocheuse et une fois reçu, je me suis empressée de le lire.

Le roman commence de manière assez classique : nous sommes dans la tête d’un clodo dont on ne connaît pas le nom et qui tente de survivre dans la jungle de la rue. Pour cela, entre deux petites combines, il va être amené à tuer… D’un ton enlevé et drôle, l’auteur parvient à nous rendre ce personnage sympathique malgré les meurtres qui s’enchaînent. L’écriture est assez simple et on sent que l’auteur tâtonne un peu par moments mais je me suis laissé embarquer aux côtés de ce lunatique SDF.

Le roman bascule lorsqu’un énième meurtre pousse le personnage à prendre l’identité de sa victime, Charles de Montesqieu, un énigmatique et riche homme vivant seul dans une grande maison du 16e arrondissement de Paris. En voulant faire place nette de son passé et retrouver une identité vierge de tout crime, le narrateur plonge en fait dans une spirale infernale car le bourgeois apparemment sans histoires n’était pas ce qu’on croyait ! Le changement de rythme est assez brutal, on change complètement d’environnement mais le ton si réussi subsiste. Je me suis sentie un peu déstabilisée par ce retournement de situation et j’ai trouvé que ça manquait un peu de rythme à ce moment-là, comme un ventre mou au milieu du roman. Heureusement, j’ai vite été happée par les nombreux rebondissements. Plus on avance, plus le cauchemar s’amplifie et on a l’impression que même le personnage ne sait plus qui il est. Le tout paraît très invraisemblable, très gros mais cela ne m’a pas gênée car j’ai trouvé cela en accord avec le style du roman, très grinçant.

Bref, un bon petit premier roman à déguster sans modération même si je ne pense pas qu’il me marquera durablement. Il est tout de même surprenant et assez plaisant à lire avec un ton particulier et affirmé jusqu’au bout. Mis en lumière grâce à ce premier roman, l’auteur est à suivre pour son deuxième…

tampon_bonne_pioche_elle

J’ai d’abord tué le chien, Philippe Laidebeur
Éditions Denoël, 192 pages
Date de parution : 14/03/2019

4 commentaires sur “J’ai d’abord tué le chien – Philippe Laidebeur

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :