La mer monte – Aude Le Corff

Bonjour tout le monde ! Il fallait que je vous fasse ce petit article aujourd’hui car c’est le jour de sortie de ce roman que j’ai eu la chance de lire en avant-première grâce aux éditions Stock et la dernière Masse Critique littérature de Babelio 😀 Merci à eux !

Il s’agit donc de La mer monte de Aude Le Corff paru ce 13 mars chez Stock. J’ai tout de suite été attirée par la quatrième de couverture car bien que je connaisse l’autrice de nom, je n’avais pas encore eu la chance de découvrir sa plume. C’est maintenant chose faite et je pense que je vais me pencher sur ses autres romans tant celui-ci m’a plu !

quatrieme_couverture

« Lisa vit seule à Paris dans un appartement connecté. Dehors, le chant des cigales est aussi accablant que la chaleur, les drones filent entre les immeubles et surveillent les habitants, des créatures virtuelles parlent aux piétons. Nous sommes en 2042. Des catastrophes naturelles ont frappé le monde, forçant les dirigeants à entamer une transition écologique radicale. La jeune femme participe à cette nouvelle société mais aspire à plus de liberté. Quant à Laure, sa mère, elle cherche des remèdes à son anxiété. Depuis l’enfance, Lisa s’interroge. Quel évènement a bouleversé sa mère dans les années 90 ? Pourquoi un tel silence autour ? Le journal de Laure et l’enquête de Lisa en dévoileront peu à peu les clés.« 

L'avis

Nous sommes donc en 2042 et nous suivons Lisa dans un Paris suffocant sous les chants des cigales. Pour trouver un air respirable, il faut désormais se rendre en Scandinavie et l’élévation du niveau des mers a entraîné une migration climatique massive. Le réchauffement climatique a en effet fait son œuvre et la société a entamé une transition écologique radicale suite à de grosses catastrophes naturelles qui ont fait réagir les gouvernements. Nous découvrons aussi un monde hyper-connecté et surveillé grâce aux robots assistants, à la réalité virtuelle et aux drones policiers, cela fait froid dans le dos ! L’autrice n’imagine ici qu’un prolongement de notre société actuelle et les dérives sécuritaires qui pourraient naître (ou qui sont déjà nées). C’est cela qui fait peur, je me suis dit que ce n’était pas si éloigné de notre monde actuel.

Dans le climat actuel, ce roman a ainsi une résonance très forte tant sur le plan sociétal qu’écologique. Le rétropédalage environnemental qui est entrepris dans le roman fait particulièrement écho aux nombreuses manifestations pour le climat qui ne cessent de grandir en ce moment. Ce récit peut faire office de signal d’alarme car il nous balance en pleine figure un scénario réaliste mais très peu enviable de notre futur proche. J’ai beaucoup aimé la vision de l’autrice sur ce futur et toutes les projections qu’elle imagine de petites situations du quotidien ou d’événements à plus grande échelle. L’autrice aborde également le sujet des migrants climatiques que les pays ne veulent plus accepter dans le roman car ils sont trop nombreux et on ne peut pas s’empêcher de faire le parallèle avec la situation actuelle. Enfin, il y a un détail qui m’a amusé car ma thèse s’intéresse à la planète Mars : l’autrice imagine une colonisation avortée de Mars qu’elle détaille avec quelques faits scientifiques.

Dans ce monde perturbé, Lisa tente de trouver sa place, essaie de fumer ses cigarettes en cachette des drones et regrette le temps où les livres papier envahissaient les bibliothèques. Elle voit souvent Liam, son voisin informaticien, convaincu des bienfaits des nouvelles technologies. Elle enquête aussi sur le drame qui a bouleversé sa mère, Laure, au siècle dernier. L’autrice alterne alors le récit de Lisa et celui de Laure, entre les souvenirs de la mère et les péripéties modernes de la fille. Cela permet à l’autrice de jeter un regard critique sur notre société avec un petit ton moralisateur en imaginant ce qu’il peut devenir. J’ai beaucoup aimé ces retours dans le passé avec l’histoire de la mère. L’autrice a réussi à me tenir en haleine avec ce mystère dans la famille. En alternant les deux récits, elle arrive à maintenir le suspense pour le lecteur et je n’avais qu’une envie : avancer dans le roman jusqu’au dénouement final. Je l’ai trouvé très prenant, je l’ai d’ailleurs lu en deux jours.

L’écriture fluide de l’autrice participe aussi à la facilité de la lecture. C’est percutant, sans fioritures, l’autrice va directement dans le vif du sujet tout en intégrant parfaitement l’histoire de Lisa et Laure dans ce monde futuriste qu’elle dénonce. La quatrième de couverture me tentait énormément et je n’ai pas été déçue, une belle surprise. En voyant d’autres romans à paraître ou récemment parus, je me dis que le genre « climat-fiction » est en train de devenir une vraie mode mais je n’en suis pas encore lassée.  Une dystopie très littéraire qui devrait plaire au plus grand nombre et que je vous recommande… chaudement !

tampon_recommander

La mer monte, Aude Le Corff
Éditions Stock, 252 pages
Date de parution : 13/03/2019

7 commentaires sur “La mer monte – Aude Le Corff

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :