L’heure de nous réveiller ensemble – Kirmen Uribe

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman de la rentrée littéraire : L’heure de nous réveiller ensemble de Kirmen Uribe (traduit du basque par Miren Edurne Alegria Aierdi). Grâce à une quatrième de couverture alléchante, j’avais repéré ce roman paru dans une petite maison d’édition indépendante, Le Castor Astral, au milieu de tous les mastodontes de la rentrée. Ainsi, lorsque je l’ai vu dans la liste de la Masse Critique de Babelio de la rentrée, je l’ai coché les yeux fermés et j’ai eu le plaisir de le recevoir.

quatrieme_couverture

« Au sortir de la guerre civile espagnole, Karmele Urresti rencontre à Paris, son futur mari, le musicien Txomin Letamendi. Ensemble, ils militent pour la cause basque à travers un projet artistique collectif qui les fera voyager dans toute l’Europe. Quand la capitale française passe aux mains des Allemands, le couple s’enfuit pour le Venezuela. Là-bas, la Résistance continue : Txomin accepte de rejoindre les services secrets du gouvernement basque en exil mais bientôt, on le rappelle au pays. Ils rentrent en Espagne avec leurs enfants au beau milieu de la Seconde Guerre mondiale, où ils retrouvent leurs parents, frères et sœurs, en lutte contre le fascisme. »

L'avis

Dès l’avant-propos de l’éditeur, on comprend qu’il s’agit d’un roman militant où l’auteur défend l’identité basque et on ressent cet attachement identitaire dès le début. En effet, Kirmen Uribe écrit en langue basque et la traduction française a été traduite directement de cette version originale en euskara afin de ne pas dénaturer le texte original et les noms de ville ont été gardés de manière intentionnelle en basque. Le décor est donc planté : on entame une plongée dans l’histoire du Pays-Basque (comme tiennent à l’écrire l’auteur et la traductrice, Miren Edurne Alegria Aierdi) de 1927 aux années 70. À travers l’histoire de la famille Letamendi-Urresti, l’auteur nous embarque dans une véritable fresque politique mêlant fiction et réalité. Du Venezuela au Pays Basque en passant par Paris ou New York, on suit les péripéties de Karmele et Txomin, un couple fièrement attaché à leur identité et fervents résistants du régime de Franco. En parallèle, l’auteur nous raconte en détails toutes les manœuvres politiques du président basque Aguirre et de tous les autres protagonistes impliqués dans le conflit.

Le roman est donc très bien documenté et fourmille de détails dont personnellement j’aurais pu me passer. Je loue le travail de recherche de l’auteur mais je me suis sentie perdue à de nombreuses reprises entre les nombreux personnages, les noms des villes, les événements historiques. Certains passages sont une succession de noms ou une chronologie de faits et le livre ressemble donc plus à un récit qu’à un roman. Même les deux personnages principaux et leur famille ont vraiment existé et l’auteur nous détaille même son enquête sur leur histoire personnelle et politique. J’ai donc eu beaucoup de mal à rentrer dans le roman, surtout dans la première partie et malgré quelques longueurs, j’ai préféré la deuxième moitié et j’avais tout de même envie de connaître le destin de Karmele et de sa famille. Le combat de tous les personnages est poignant et c’est captivant de voir leur détermination pour l’indépendance du peuple basque et leur envie de liberté. Toute la famille est attachante et on se prend d’affection pour eux au vu des épreuves qu’ils traversent à travers les générations de la guerre civile aux actions de l’ETA en passant par la période franquiste.

Le parti pris de l’auteur est très touchant et tout son amour pour son pays transparaît au travers du récit. L’écriture est réussie et la lecture est fluide mais les nombreuses digressions politiques et historiques ralentissent le rythme. Bref, si vous êtes passionnée par l’histoire du Pays Basque, ce roman est fait pour vous sinon vous pourriez être touchés par l’histoire de Karmele mais attendez-vous à quelques longueurs et à des détails sur le jeu politique basque.

tampon_pourquoi_pas_elle

L’heure de nous réveiller ensemble, Kirmen Uribe
Éditions Le Castor Astral, 256 pages
Date de parution : 23/08/2018

Publicités

4 commentaires sur “L’heure de nous réveiller ensemble – Kirmen Uribe

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :