Le Cri – Nicolas Beuglet

Ayant pris un peu de retard dans la rédaction de mes chroniques (mais pas dans mes lectures ! ;- ) ), je reviens avec le quatrième et dernier ouvrage en lice pour décrocher le prix Nouvelles Voix du polar des Éditions Pocket. J’avais donc gardé pour la fin Le Cri de Nicolas Beuglet. J’appréhendais un peu le décor de ce thriller ayant vu qu’il se déroulait dans un hôpital psychiatrique. Grand fan de Bernard Minier, je craignais que le récit de Nicolas Beuglet ne ressemble un peu trop au fil conducteur de la série de Minier. Mes craintes ont rapidement été dissipées et j’ai été happé par l’intrigue et le rythme de l’histoire.

quatrieme_couverture

À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

L’avis de Lui

Le scénario mis en place par l’auteur est véritablement décoiffant dès les premiers chapitres. Nicolas Beuglet pose rapidement un décor glaçant, un hôpital psychiatrique reculé de Norvège qui va être le théâtre du décès inexpliqué d’un patient. Au début du roman, on découvre un personnage central, l’inspectrice Sarah Geringën, policière norvégienne au caractère bien trempé. Au fil de l’histoire, cette dernière va mener son enquête avec Christopher qui se retrouve impliqué dans une histoire à 300 à l’heure sans rien avoir vu venir. Ce duo improbable va être amené à parcourir le monde à la suite d’incroyables rebondissements emmenant avec eux un lecteur qui ne pourra plus lâcher le livre. Le tempo de l’histoire est intense avec un rebondissement toutes les dix pages et des revirements de situation inattendus.

Le seul petit bémol est peut-être la fin un peu simpliste d’une histoire pour laquelle l’auteur a mis les petits plats dans les grands tant celle-ci s’avère complexe et trépidante.

Un plus pour l’histoire est que l’auteur s’est inspiré de faits réels pour composer ce thriller. Nicolas Beuglet s’est inspiré des expériences de manipulation mentale menées par la CIA dans les années septante dans le cadre du projet MK-Ultra.  Cela rajoute une dimension encore plus effrayante aux faits relatés dans le bouquin.

9a89a364-6dfe-4b7d-ac40-aac63164b3f4

Début septembre, les Éditions Pocket annonçaient les lauréats du Prix Nouvelles Voix du Polar 2018. Dans la catégorie Meilleur Polar français, c’est Le Cri de Nicolas Beuglet qui s’impose. Pour la catégorie Meilleur Polar étranger, c’est le thriller de Sara Lövestam, Chacun sa vérité qui a ravi les lecteurs. Assez satisfait du lauréat de la catégorie française, je le suis moins pour la catégorie étrangère. J’avais trouvé Ragdoll plus haletant et mieux construit que le polar norvégien. Ceci illustre encore une fois la richesse d’avoir la chance de participer en tant que juré à un prix littéraire. Un ouvrage suscite souvent des réactions différentes et des avis parfois diamétralement opposés entre les lecteurs.

Publicités

4 commentaires sur “Le Cri – Nicolas Beuglet

Ajouter un commentaire

Répondre à couriretlire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :