Juste après la vague – Sandrine Collette

Bonjour à toutes et à tous ! On se retrouve aujourd’hui autour d’un de mes auteurs chouchous : Sandrine Collette. J’ai enfin lu (ou dévoré) son dernier roman avec lequel elle affirme un peu plus son virage vers le roman noir, entamé avec Il reste la poussière.

La quatrième de couverture

Une petite barque, seule sur l’océan en furie.
Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots.
Un combat inouï pour la survie d’une famille.

Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.
Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.

L'avis

Après la pampa dans Il reste la poussière et une casse de voitures dans Les larmes noires sur la terre, Sandrine Collette nous emmène cette fois sur un éperon rocheux où subsiste une seule maison suite à un terrible tsunami. Dans ce contexte post-apocalyptique, l’auteure affirme sa tendance à se diriger vers le roman noir et je ne peux que m’en réjouir ! La question des choix moraux est ici au centre du livre. En effet, les parents de neuf enfants doivent choisir ceux qu’ils emmènent chercher des terres plus élevées et un possible salut car la barque ne peut contenir que huit personnes. Dans la suite, nous suivons d’abord le périple de ceux qui sont partis puis, nous nous attardons sur les trois enfants qui doivent survivre sur le rocher. La course contre la montre dû à la montée inexorable de l’eau est lancée…

Contrairement à ces premiers thrillers, nous sommes ici en présence d’un vrai roman noir. Tout est dans l’atmosphère que l’auteure réussit à installer. Elle prend le temps de planter le décor, l’intrigue se développe doucement en restant terriblement maîtrisée et l’action est amenée par petites touches. Malgré la lueur d’espoir qui persiste tout au long du roman, l’ambiance reste très pessimiste et l’auteure nous dévoile la face sombre de la nature humaine dans pareille situation. Impossible de souffler, le rythme augmente au fur et à mesure et la qualité des personnages ne sont pas en reste. Il est donc difficile à lâcher 😉

Bref, vous l’avez compris : j’ai eu, de nouveau, un gros coup de cœur pour ce nouveau roman de Sandrine Collette. Elle est indéniablement une des auteures qui compte désormais dans le paysage du polar francophone. Je vous le recommande chaudement si vous aimez les romans noirs tout comme ses deux précédents.

tampon_recommander

Juste après la vague, Sandrine Collette
Éditions Denoël, 304 pages
Date de parution : 18/01/2018

Publicités

4 commentaires sur “Juste après la vague – Sandrine Collette

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :