Les Autodafeurs (t.2) : ma sœur est une artiste de guerre – Marine Carteron

Bonjour à tous, on se retrouve aujourd’hui pour la chronique du tome 2 de la trilogie Les Autodafeurs (eh oui, déjà :-)). Je vous avertis ici, certains éléments de l’intrigue du premier tome sont révélés dans la quatrième de ce deuxième tome (attention, SPOIL). Pour un article garanti sans spoils, rendez-vous sur la page consacrée au premier opus. C’était un petit coup de cœur et je vous invite à commencer par celui-là 😉

La quatrième de couverture

Depuis que Le Grand Jeu a commencé la guerre que se livrent Les Autodafeurs et La Confrérie ne se joue plus dans l’ombre. Elle a déjà coûté cher à la famille Mars. Après avoir perdu son père, ce sont les grand-parents d’Auguste qui sont morts en affrontant les Autodafeurs et leur mère est toujours dans le coma suite à sa blessure à la tête. Il devient urgent pour eux de rejoindre les autres membres de La Confrérie, de se regrouper pour lutter ensemble.
Mais avant de quitter définitivement La Commanderie : Auguste, Néné et Bart décident de percer le secret renfermé dans les laboratoires de Godeyes Scan. Un complexe de recherche férocement gardé par la famille Montagues et les Autodafeurs. Ce qu’ils y découvrent, dépasse leur imagination. L’arme ultime. Celle qui fera définitivement pencher la balance en faveur de leur pire ennemi. Le compte à rebours est enclenché et c’est Césarine qui compte les secondes !

Mon avis

Dans ce deuxième tome, on retrouve avec plaisir Auguste et Césarine Mars, les deux héros qui nous racontent chacun à leur tour l’histoire de leurs aventures. La construction reste la même : les chapitres d’Auguste alternent avec le journal de Césarine dans lequel elle nous raconte très précisément ce qui lui arrive et finit par un pense-bête. Cette dernière est encore plus attachante que dans le premier tome, on découvre une petite fille sensible qui commence à s’ouvrir malgré son autisme, le traitement de la différence à travers ce personnage est très réussi et les réactions et les réflexions de Césarine sont toujours aussi savoureuses !

L’autrice débute le roman en prenant le temps d’installer ses personnages et leurs nouveaux rôles dans La Confrérie. Tout a été chamboulé suite à la fin du premier opus et en plus de se remettre de leurs nombreuses pertes, les protagonistes doivent se réorganiser discrètement avant de porter une nouvelle attaque aux Autodafeurs. Une fois l’intrigue installée, le livre s’accélère et on se retrouve au cœur de nombreuses scènes d’action, qui sont d’ailleurs plus ou moins menées à bien par Auguste. Césarine qualifie son frère d’idiot et force est de constater que, parfois, elle a raison 😉 Les personnages secondaires ne sont pas en reste et Néné, qui n’en a pourtant pas l’air, et Bart, celui qui est passé du bon côté de la Force, vont se révéler être des soutiens de poids. Les rebondissements s’enchaînent rapidement, on a pas le temps de s’ennuyer et malgré le côté très manichéen, on se laisse emporter par l’histoire jusqu’au final qui laisse présager un troisième tome détonnant !

Les thèmes abordés sont les mêmes : l’importance de la conservation du savoir et de la connaissance, la force de la différence et le dernier pourrait se résumer par l’habit ne fait pas le moine. Ainsi, au moyen d’une histoire construite et efficace, l’autrice parvient à aborder des sujets importants et à faire réfléchir.

Bref, j’ai encore eu un petit coup de cœur pour ce deuxième tome et je me réjouis de lire le point final de la trilogie !

 

tampon_recommander

Les Autodafeurs, tome 2 : ma soeur est une artiste de guerre, Marine Carteron
Éditions du Rouergue, 336 pages
Dès 11 ans
Date de parution : 01/10/14

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :