Ma journée au festival et à la remise du prix Horizon du 2e roman de Marche-en-Famenne

Ce samedi, je me suis rendue à Marche-en-Famenne pour le Festival et Prix Horizon du 2e roman que je vous présentais ici ainsi que les différents romans de la sélection. Le programme de la journée était chargée ! De 10 à 16 heures, nous avons pu rencontrer les auteurs de la sélection dans différents lieux de la ville. Ensuite, nous nous sommes rendus au Wex tout proche pour voter pour notre petit préféré et pour patienter jusqu’à la remise du prix, nous avons eu droit à un spectacle.

Seuls cinq des six auteurs étaient présents, Julien Delmaire n’a malheureusement pas pu être présent et ne pouvait donc pas recevoir le prix. Avec mon comité de lecture, nous avons assisté aux cinq rencontres : un véritable marathon !

Nous avons d’abord rencontré Agnès Mathieu-Daudé pour son roman Une ombre sur la lune. Personnellement, cette rencontre a un peu éclairé ma lecture qui m’avait déconcertée. Les questions de l’art et du football ont été au centre des discussions. Pour l’auteure, « l’évolution du monde culturel est une question importante ». « L’œuvre d’art incarne un temps passé » explique-t-elle et « Blanche est dans ce rapport à l’histoire plus large qui passe par le biais de l’œuvre tandis qu’Attilio ne se réfère qu’à son histoire personnelle, son passé ». La question de l’art est en effet au cœur de ce roman tout comme sa passion pour le football : « J’aime le foot et l’Atlético Madrid. […] J’ai la même légitimité de parler de Goya que du football par passion ».

Ensuite, nous nous sommes rendues à la rencontre avec Vincent Message pour son roman Défaite des maîtres et possesseurs qui a attiré la toute grande foule. Je me réjouissais de cette rencontre car c’était mon favori 😉 Le début de la rencontre s’est centré sur sa venue à l’écriture : « J’ai commencé à écrire à l’âge de 7, 8 ans. Je crois à la puissance de la fiction ». Pour un sujet comme la condition animale au centre du roman, la fiction est en effet un outil précieux :  « La littérature est un art des petites quantités, les médias ont plus d’impact mais ce n’est pas grave, je fais ma part dans mon secteur. […] La fiction permet de se détacher de l’affect kilométrique. ». Pour lui, l’important est de brouiller les identités et il considère qu’il est difficile d’écrire un roman tiède sur le sujet, il fallait donc aller loin et être excessif. Cette rencontre a suscité de nombreuses réactions des lecteurs, le sujet portant à débat.

20180519_112604.jpg
La rencontre avec Vincent Message à l’hôtel de Ville

Après une pause midi bien méritée, nous avons continué notre marathon et j’avoue avoue avoir délaissé un peu mes notes (digestion oblige :-p). Nous avons donc continué avec la rencontre avec Julia Kerninon pour son roman Le dernier amour d’Attila Kiss. Jeune et pétillante, l’auteure était très agréable à écouter. Elle a vécu à Budapest pendant quelques temps ce qui lui a donné envie d’écrire sur la Hongrie.

Nous avons enchaîné et rencontré Sean rose pour Le meilleur des amis, avec encore une fois de nombreux lecteurs au rendez-vous. Très intéressant à écouter, il nous a parlé de la genèse de son roman suite à sa visite dans un château bordelais et de son choix pour le triangle amoureux très présent dans la littérature. Critique d’art, il nous a expliqué que le roman fut d’abord une nouvelle écrite pour un catalogue.

20180519_144353.jpg
La rencontre avec Sean Rose au Quartier Latin

Enfin, nous sommes allées écouter Samira Sedira pour Majda en aôut. Elle a abordé la difficulté d’écrire un deuxième roman après un premier roman inspiré par son passé de femme de ménage et ses difficultés. Elle avait surtout envie d’écrire pour faire exister les femmes et sur les non-dits familiaux. Sa fin ouverte permet au lecteur d’imaginer le dénouement.
Toutes ces rencontres étaient très sympathiques et enrichissantes au regard de nos lectures. Certains auront certainement pu être influencés dans leur vote car je pense que notre ressenti face à l’auteur peut compter.

20180519_152646.jpg
La rencontre avec Samira Sedira dans le sublime cadre du tribunal

Après toutes ces rencontres, place aux votes ! Nous avons alors pu profiter d’un spectacle créé par Philippe Toussaint et ses élèves de l’institut Saint-Laurent emmené par Justin Colin, avec des intermèdes chorégraphiés par Florent Devlesaver rehaussés par la voix de Marie-Christine Badin. Nous étions alors impatientes de connaître le lauréat 🙂

Et le prix Horizon 2018 du 2e roman revient à… Vincent Message ! Explosions de joie dans la salle ! J’ai la satisfaction de voir mon favori récompenser et je lui souhaite bonne continuation et de continuer à nous faire réfléchir à travers ses romans.

Voici cette belle aventure qui se termine… Malgré une sélection décevante, j’ai aimé l’ambiance de ce prix et les échanges durant cette journée. Rendez-vous est pris dans deux ans pour la prochaine édition !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ô grimoire !

Des livres, des livres et encore des livres...

Lunivers dune lectrice

“L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.” Stephen King

LIRE ET PLAISIR

Pour partager, ensemble, le plaisir de la lecture

The Eden of Books

Blog littéraire - Chroniques des lectures d'une bibliothécaire belge

amandineisreading.wordpress.com/

Les chroniques d'Amandineisreading

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

A livre ouvert

Le blog littéraire de toutes vos idées lectures !

L'épaule d'Orion - blog de SF

-I've read things you people wouldn't believe-

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

%d blogueurs aiment cette page :